08/11/2020 – Parole de soignants : il faut des embauches !!!

Y’a pas de mystère pour l’hôpital, il faut des embauches !

Voici le témoignage du Comité de Défense de l’Hôpital de Montreuil :

Lettre d’information n°2 du Comité de Défense du CHI A. Grégoire

Comme au plan national la situation évolue avec plus d’entrées de malades COVID…

Au plan régional, au 3 novembre, 1000 personnes étaient en Réanimation et 3600 en hospitalisation conventionnelle. Déjà quelques transferts ont été effectués…

A l’hôpital de Montreuil, des réorganisations incessantes sont effectuées afin d’accueillir les patients COVID et les non COVID : ce qui devient la «quadrature du cercle»…

Les passages aux Urgences deviennent de plus en plus nombreux, avec des patients de plus en plus lourds… 67 patients COVID étaient hospitalisés au 3 novembre…

Le nombre de lits de réanimation va passer à 18.
Des lits sont dédiés : 31 en médecine interne, 35 en SSR.
Mais au vue des ressources actuelles en personnel, l’hôpital ne peut pas faire plus !

Les arrêts maladies pour COVID sont en augmentation ; les élèves IFSI (écoles d’infirmières) sont employé-e-s aux tests…

L’urgence est bien, comme nous l’avons déjà souligné, des RECRUTEMENTS IMMÉDIATS pour soulager les soignant-e-s mobilisé-e-s en Réa et Soins intensifs d’un certain nombre de tâches administratives ou de logistique.

Beaucoup de jeunes sur notre territoire pourraient trouver ainsi un emploi dans l’immédiat, et pourquoi pas trouver ainsi une voie professionnelle au service de l’intérêt général (une formation en alternance peut être mis en place…) La question à l’ordre du jour est d’embaucher, et de façon pérenne, des secrétaires, des agents administratifs de terrain, des brancardiers, des agents de nettoyage et de désinfection…, pour permettre aux soignants affectés aux malades COVID, d’être mobilisés à 100% sur les soins.
Par manque d’effectifs sur ces postes, le travail de soin est embolisé par des tâches qui relèvent de non-soignants…
Par ailleurs des pré-recutements de soignants peuvent être réalisés maintenant.

L’enjeu : permettre la continuité de la prise en charge des patients COVID ET non COVID, sinon on va à la catastrophe sanitaire

Cela nous concerne : il s’agit de notre santé, la santé de nos proches.
Il n’y a pas de fatalité : exprimons notre solidarité active
Soulager les hospitaliers par des embauches maintenant, c’est vital, pour eux et pour nous !

Source : Comité de Défense de l’Hôpital de Montreuil

Les commentaires sont fermés