2011 – Le théâtre serait-il vivant ? – article L’Humanité.fr

Un article publié sur le site de l’Humanité.fr – Libres Échanges  – 7 Mars, 2011 – Théâtre

Par Laura Pailler.

La Compagnie Jolie Môme, ce n’est pas seulement une troupe de théâtre.

En 2004 ils ouvrent leur théâtre La Belle Étoile où ils sont accueillis par la mairie de Saint-Denis. Leur « port d’attache », comme ils aiment à définir La Belle Étoile, est situé dans un quartier populaire de la banlieue proche de Paris. C’est un lieu de rencontres, d’échanges, d’apprentissages et de découvertes ancré dans une démarche de culture populaire. En effet, la compagnie participe à la mise en place d’une éducation populaire et citoyenne. Les ateliers de La Belle Étoile en témoignent. À l’heure où le théâtre est réservé trop souvent à une élite, où la culture peut devenir un instrument d’exclusion, les différents ateliers ouvrent à tous les portes de celle-ci. Théâtre, chanson, fanfare : pas de niveau, ni de concours d’entrée, encore moins de note. Chacun amène son bagage et le partage. Les comédiens et musiciens professionnels aident, entraînent les participants à dépasser leurs craintes, à se dépasser eux-mêmes. Dans la même démarche la Compagnie Tamèrantong est accueillie toute l’année dans le théâtre. La compagnie se définit elle-même ainsi : « Nous montons des troupes d’enfants à Paris-Belleville, à Mantes-la-Jolie, et à Saint-Denis, nous organisons des tournées en France et à l’étranger. Les ateliers deviennent des laboratoires où les enfants de toutes origines sociales, culturelles et religieuses apprennent et mettent en pratique ce que le théâtre enseigne avant tout : jouer et vivre ensemble, s’interroger sur eux-mêmes 
et sur le monde qui les entoure. » (1)

Alors, le théâtre serait-il vivant ? 
Mais évidemment si on s’en donne 
les moyens, ce n’est pas tâche facile certes, mais ça marche !

Les commentaires sont fermés