11/11/2019 – Bolivie : le coup d’état vu par Evo Morales

D’abord, Evo Morales, c’est qui ?

Amérindien, Evo Morales grandit dans l’Altiplano qu’il quitte pour chercher du travail dans les plaines tropicales. En 1988, après avoir gravit tous les échelons, il devient secrétaire des six fédérations de producteurs de coca de la région du tropique de Cochabamba. A sa tête, il impulse un vaste mouvement de résistance à la politique d’éradication de la coca, financée par les États-Unis. En 1994, Evo Morales est tabassé par des policiers en civil lors d’une manifestation. Emprisonné, il entame une grève de la faim qui le fait connaître dans tout le pays. En 1997, sa notoriété de syndicaliste lui permet d’être élu député du Mouvement vers le socialisme (MAS) – un titre qui lui permet de s’illustrer régulièrement lors de discours au Parlement.

Il devient président en 2005. Le premier président amérindien. Et depuis lors la Bolivie, qui fut l’une des terres les plus déshéritées de la planète, connaît un développement vigoureux et régulier. Le PIB a augmenté grâce notamment à la nationalisation des hydrocarbures en 2006. Le salaire minimum a pu être quasiment multiplié par six. Et le taux de pauvreté extrême est passé de 38 % à 15 %. Une réforme engagée en 2010 vise à passer l’âge de la retraite de 65 à 58 ans avec une retraite minimale universelle (alors qu’auparavant 1 personne sur 5 n’avait pas de retraite). En 2016, le pays possède le taux de chômage le plus faible d’Amérique Latine (4,1%). Pour les femmes, la participation aux institutions publiques a augmenté significativement, avec 55 % de femmes députées. Pour ce qui est de l’éducation, dès 2008, la Bolivie est le 3ème pays d’Amérique Latine à devenir « libre d’analphabétisme » avec Cuba et le Vénézuela. En ce qui concerne la santé, des campagnes de vaccination ont permis d’éliminer ou de réduire significativement la poliomyélite, la rubéole et la rougeole et en 2019, le gouvernement mis en place une Sécurité Sociale Universelle.

Le coup d’état vu par les twitts…

Voilà le fil de la quasi totalité des twitts d’Evo Morales depuis le 8 novembre, pendant sa démission et jusqu’à ce soir… Ce qui frappe, c’est combien il essaie d’éviter une guerre civile et un bain de sang malgré la violence des putchistes…

8 nov. 9h50

Le processus de changement appartient au peuple bolivien. Nous ne sommes pas seuls, plus de 90 pays soutiennent notre victoire aux élections et la communauté internationale garantit le sérieux de l’audit. Nous réitérons l’appel à la paix pour prendre en compte la démocratie et le bien-être de notre peuple.

El Proceso de Cambio es del pueblo boliviano. No estamos solos, más de 90 países apoyan nuestra victoria en las elecciones y la comunidad internacional garantiza seriedad de la auditoría. Reiteramos el llamado a la paz para cuidar la democracia y el bienestar de nuestro pueblo.

8 nov. 11h48

Nous saluons les mères et les jeunes femmes qui ont pris part aujourd’hui à la «Mobilisation pour la paix» afin de montrer au monde que la Bolivie est un peuple qui veut travailler et vivre en paix dans une démocratie. La violence détruit l’unité et l’économie de la famille bolivienne.

Saludamos a las madres de familia y mujeres jóvenes que hoy se unieron en la “Movilización por la Paz” para demostrarle al mundo que Bolivia es un pueblo que quiere trabajar y vivir pacíficamente en democracia. La violencia destruye la unidad y la economía de la familia boliviana.

8 nov. 19h26

Consoeurs et confrères, notre démocratie est menacée par le coup d’État que des groupes violents ont mis en place et qui sapent l’ordre constitutionnel. Nous dénonçons cette tentative d’atteinte à l’état de droit devant la communauté internationale.

Hermanas y hermanos, nuestra democracia está en riesgo por el golpe de Estado que han puesto en marcha grupos violentos que atentan contra el orden constitucional. Denunciamos ante la comunidad internacional este atentado contra el Estado de Derecho.

J’appelle notre peuple à prendre pacifiquement en charge la démocratie et le CPE à préserver la paix et la vie en tant que biens suprêmes avant tout intérêt politique. L’unité du peuple sera la garantie du bien-être de la patrie et de la paix sociale.

Convoco a nuestro pueblo a cuidar pacíficamente la democracia y la CPE para preservar la paz y la vida como bienes supremos por encima de cualquier interés político. La unidad del pueblo será la garantía para el bienestar de la Patria y la paz social.

9 nov. 11h10

Consœurs et confrères, nous avons la responsabilité historique de défendre notre démocratie et nos politiques sociales. Je demande aux professionnels patriotes, aux travailleurs des zones rurales et des villes, de rejeter pacifiquement cette tentative de coup d’État qui sape l’ordre constitutionnel.

Hermanas y hermanos, tenemos la responsabilidad histórica de defender nuestra democracia y las políticas sociales. Pido a profesionales patriotas, trabajadores del campo y la ciudad, rechazar de manera pacífica este intento de golpe que atenta contra el orden constitucional.

Pour préserver la paix dans notre bien-aimée Bolivie, j’appelle de toute urgence une table de dialogue avec les représentants des partis qui ont obtenu des membres de l’assemblée aux élections. J’appelle @Pontifex_es, les différentes églises et organisations internationales à se joindre à nous.

Para preservar la paz en nuestra querida Bolivia, hago un llamado urgente a una mesa de diálogo con representantes de los partidos que han obtenido asambleístas en las elecciones. Convoco al , a las distintas iglesias y organismos internacionales a acompañarnos.

9 nov. 11h20

Je demande au peuple qui avait reconquis la démocratie, aux défenseurs des droits de l’homme et aux organisations internationales d’accompagner notre plainte contre les groupes antidémocratiques qui ont lancé un coup d’État en Bolivie. Défendons ensemble la démocratie, la Patrie et la vie.

Pido al pueblo que recuperó la democracia, a personalidades defensoras de los DDHH y organismos internacionales acompañar nuestra denuncia contra grupos antidemocráticos que han puesto en marcha un golpe de Estado en Bolivia. Defendamos unidos la democracia, la Patria y la vida.

9 nov. 14h48

Les médias d’État BTV et RPN ont subi l’intervention de groupes organisés qui, après avoir menacé et intimidé les journalistes, les ont contraints à abandonner les sources de leur travail. Ils prétendent défendre la démocratie, mais agissent comme en dictature.

Los medios estatales BTV y RPN han sido intervenidos por grupos organizados que después de amenazar y amedrentar a los periodistas los obligaron a abandonar sus fuentes de trabajo. Dicen defender la democracia, pero actúan como en dictadura.

Manif pro-Morales avant les élections.

En tant qu’affilié à la CSUTCB, organisation mère du mouvement autochtone originaire paysan du Pacte d’unité, je dénonce l’attaque lâche et sauvage contre la radio de cette confédération. Dans le style des dictatures militaires, les putschistes attaquent des sièges syndicaux.

En mi condición de afiliado a la CSUTCB, organización matriz del movimiento indígena originario campesino del Pacto de Unidad, denuncio el ataque cobarde y salvaje a la radio de esa confederación. Al estilo de las dictaduras militares, los golpistas atacan sedes sindicales.

9 nov. 19h08

Nous dénonçons et condamnons, devant la communauté internationale et le peuple bolivien, que le plan de coup d’état fasciste exécute des actes violents avec des groupuscules qui ont mis le feu à la maison des gouverneurs de Chuquisaca et d’Oruro et à celle de ma sœur dans cette ville. Préservons la paix et la démocratie.

Denunciamos y condenamos ante la comunidad internacional y pueblo boliviano que el plan de golpe fascista ejecuta actos violentos con grupos irregulares que incendiaron la casa de gobernadores de Chuquisaca y Oruro y de mi hermana en esa ciudad. Preservemos la paz y la democracia

10 nov. 5h22

Après avoir écouté la COB, le Pacte pour l’Unité et différents secteurs de la campagne et de la ville, nous avons décidé de demander à l’Assemblée législative, dans le respect du principe constitutionnel de coordination, de renouveler l’ensemble du TSE afin de convoquer de nouvelles élections nationales.

Después de escuchar a la COB, al Pacto de Unidad y distintos sectores del campo y la ciudad, hemos decidido solicitar a la Asamblea Legislativa, dentro del principio constitucional de coordinación, renovar la totalidad del TSE para convocar a nuevas elecciones nacionales.

En appelant à de nouvelles élections nationales, nous garantissons que les citoyens, en votant, élisent leurs nouvelles autorités librement, démocratiquement et pacifiquement, en intégrant les nouveaux acteurs politiques.

Al convocar a nuevas elecciones nacionales garantizamos que el pueblo de manera libre, democrática y pacífica, mediante el voto, elija a sus nuevas autoridades incorporando a los nuevos actores políticos.

Manif pro-Morales avant les élections.

Consoeurs et confrères, il faut que la tension redescende, nous avons l’obligation de pacifier la Bolivie. Je lance un appel au respect entre les familles, de la propriété privée, des autorités et des secteurs sociaux; Tout ce que nous avons en Bolivie, c’est l’héritage du peuple.

Hermanas y hermanos pido bajar la tensión, tenemos la obligación de pacificar a Bolivia. Hago una convocatoria al respeto entre familias, a propiedades privadas, autoridades y a los sectores sociales; todo lo que tenemos en Bolivia es el patrimonio del pueblo.

Ma demande au peuple bolivien est de garantir la coexistence pacifique et de mettre fin à la violence pour le bien de tous. Nous ne pouvons pas être confrontés entre frères boliviens.

Mi pedido al pueblo boliviano es garantizar la convivencia pacífica y acabar con la violencia para el bien de todas y todos. No podemos estar enfrentados entre hermanos bolivianos.

10 nov. 15h40

Je démissionne pour que Mesa et Camacho ne continuent pas à persécuter, kidnapper et maltraiter mes ministres, les dirigeants syndicaux et leurs familles et à ne pas continuer à faire du mal aux commerçants, syndicats, professionnels indépendants et transporteurs qui ont le droit de travailler.

Renuncio para que Mesa y Camacho no sigan persiguiendo, secuestrando y maltratando a mis ministros, dirigentes sindicales y a sus familiares y para que no sigan perjudicando a comerciantes, gremiales, profesionales independientes y transportistas que tienen el derecho a trabajar.

Je veux que le peuple bolivien sache que je n’ai pas besoin de m’échapper pour qu’ils prouvent que je vole quelque chose. Si vous dites que nous n’avons pas travaillé, voyez les milliers d’œuvres construites grâce à la croissance économique. Les humbles, les pauvres qui aiment le pays vont continuer ce combat.

Quiero que sepa el pueblo boliviano, no tengo por qué escapar, que prueben si estoy robando algo. Si dicen que no hemos trabajado, vean las miles de obras construidas gracias al crecimiento económico. Los humildes, los pobres que amamos la Patria vamos a continuar con esta lucha.

Nous sommes dans le gouvernement depuis 13 ans, 9 mois et 18 jours, grâce à l’unité et à la volonté du peuple. Nous sommes accusés de dictature par ceux qui ont perdu contre nous tant d’élections. Aujourd’hui, la Bolivie est une patrie libre, une Bolivie inclusive, digne, souveraine et économiquement forte.

Hemos estado en el Gobierno 13 años, nueve meses y 18 días gracias a la unidad y voluntad del pueblo Nos acusan de dictadura los que perdieron ante nosotros en tantas elecciones. Hoy Bolivia es una Patria libre, una Bolivia con inclusión, dignidad, soberanía y fortaleza económica

11 nov. 2h52

Mesa et Camacho, discriminateurs et conspirateurs, entreront dans l’histoire comme des racistes et des putschistes. Qu’ils assument leur responsabilité de pacifier le pays et de garantir la stabilité politique et la coexistence pacifique de notre peuple. Le monde et les patriotes boliviens répudient le coup d’État.

Mesa y Camacho, discriminadores y conspiradores, pasarán a la historia como racistas y golpistas. Que asuman su responsabilidad de pacificar al país y garanticen la estabilidad política y convivencia pacífica de nuestro pueblo. El mundo y bolivianos patriotas repudian el golpe

11 nov. 3h37

Les putschistes qui ont perquisitionné ma maison et celle de ma sœur, ont incendié des maisons, ont menacé de mort des ministres et leurs enfants et brimé un maire, ils mentent à présent et tentent de nous imputer le chaos et la violence qu’ils ont causés. La Bolivie et le monde sont témoins du coup d’État

Los golpistas que asaltaron mi casa y la de mi hermana, incendiaron domicilios, amenazaron de muerte a ministros y sus hijos y vejaron a una alcaldesa, ahora mienten y tratan de culparnos del caos y la violencia que ellos han provocado. Bolivia y el mundo son testigos del golpe

11 nov. 8h46

N’étant plus président, mais en tant qu’être humain, je demande aux travailleurs de la santé et de l’éducation de revenir pour fournir des services à la population, après tant de grèves et de grèves. Au-dessus des positions politiques, ils ont pour mission de prendre soin des gens avec chaleur et solidarité.

Ya no como presidente, sino, en mi condición de ser humano, pido a los trabajadores de salud y educación volver a prestar servicios a la población, luego de tantos paros y huelgas. Por encima de posiciones políticas, tienen la misión de cuidar con calidez y solidaridad al pueblo

11 nov. 9h25

Comme en octobre 2003, le complice du fugitif Gonzalo Sánchez de Lozada, Carlos de Mesa, a inauguré son coup d’État avec la répression pour faire des morts et des blessés à La Paz et à El Alto. La communauté internationale est témoin de cet attentat à la vie et à la CPE.

Como en octubre de 2003, Carlos de Mesa, el golpista cómplice del prófugo Gonzalo Sánchez de Lozada, inaugura su golpe de Estado con represión para causar muertos y heridos en La Paz y El Alto. La comunidad internacional es testigo de este atentado contra la vida y la CPE

11 nov. 9h30

Après le premier jour du coup d’État civique-politique-policier, la police factieuse a réprimé à balles réelles dans le but de causer des morts et des blessés à El Alto. Ma solidarité avec ces victimes innocentes, parmi elles une petite fille, et le peuple héroïque d’El Salvador, défenseur de la démocratie.

Después del primer día del golpe cívico-político-policial, la policía amotinada reprime con bala para provocar muertos y heridos en El Alto. Mi solidaridad con esas víctimas inocentes, entre ellas una niña, y el heroico pueblo alteño, defensor de la democracia

11 nov. 11h11

Je remercie au nom de mon peuple les signes spontanés de soutien à notre gouvernement démocratique qui ont été renversés par le coup d’État civique-politique-policier qui a instauré en Bolivie un régime qui s’appuie de facto sur la violence et la répression. #NoAlGolpeEnBolivia

Agradezco a nombre de mi pueblo las muestras espontáneas de apoyo a nuestro gobierno democrático que fue derrocado por el golpe cívico-político-policial que ha instaurado en Bolivia un régimen de facto apoyado en la violencia y la represión.

Sources :
https://twitter.com/evoespueblo/
https://www.humanite.fr/bolivie-evo-morales-affiche-un-bon-bilan-social-678763
https://www.humanite.fr/evo-morales-la-pauvrete-est-son-ennemi-678948
https://fr.wikipedia.org/wiki/Evo_Morales#Droit_du_travail_et_retraites
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/11/bolivie-quatre-choses-a-savoir-sur-evo-morales-president-demissionnaire-apres-treize-ans-au-pouvoir_6018788_3210.html
Vidéos : https://www.facebook.com/Redfishstream/
Photos : https://www.facebook.com/anticonquista/

Les commentaires sont fermés