Mardi 30 juin – 20h – Lecture : La famille Tuyau-de-Poêle de Jacques Prévert

Jacques Prévert (1900 – 1977) est né dans un milieu très conservateur, avec notamment un père antisémite. Et pourtant : « J’étais révolutionnaire à 7 ans. Je suis complètement incapable d’ouvrir un livre de Marx ; cela m’emmerde. Là-dessus, je m’en remets à d’autres. Il serait très facile pour moi d’adhérer au PC, mais je crois que cela n’aurait aucun sens. » Il en restera quand même toujours très proche.

« Le groupe Octobre est l’une de ces troupes de théâtre amateur [pas si amateur en l’occurrence…] fédérées par le Parti Communiste, constituées dans le prolongement de l’agit-prop soviétique. Le groupe de Prévert, par la force de ses textes et la créativité débridée qui le caractérisent, devient vite le plus en vue du mouvement. Son originalité le conduit même jusqu’à Moscou, au printemps 1933, où la troupe jouera devant Staline – malgré les trotskistes de la bande ! – quelques pièces de son répertoire. »
Octobre. Sketchs et chœurs parlés pour le groupe Octobre (1932-1936), Jacques Prévert, Édition d’André Heinrich.

C’est dans ce cadre-là que La famille Tuyau-de-Poêle sera présentée pour le meeting du 16ème anniversaire de la Révolution le 5 novembre.

Le groupe Octobre comptera 36 membres : Yves Allégret, Maurice Baquet, Sylvia Bataille, Arlette Besset, Louis Bessières, Roger Blin, Jacques-André Boiffard, Lou Bonin-Tchimoukow, Jean Brémaud, Jacques-Bernard Brunius, Raymond Bussière, Jeanne Chauffour, Guy Decomble, Jean-Paul Dreyfus, Marcel Duhamel, Boris Fabricant, Louis Félix, Jean Ferry, Gisèle Fruhtman, Lazare Fuchsmann, Raymonde Fuchsmann, Virginia Gregory, Paul Grimault, Maurice Hillero, Marcel Jean, Jean-Paul Le Chanois, Fabien Loris, Jean Loubès, Raymond Maréchal, Suzanne Montel, Max Morise, Germaine Pontabry, Jacques et Pierre Prévert, Léo Sabas et Zoula. Le groupe se sépare en 1936 pour ne pas s’engueuler…

Octobre par Antonin Artaud

Fatigué des recherches plastiques de Copeau, Dullin et Baty, le jeune théâtre français cherche un mythe qu’il est sur le point de trouver. Pour lui, le fameux « respect du texte », cette invention de Jacques Copeau, n’a mené qu’à ressusciter de vieux textes, et le théâtre, aujourd’hui, ne recherche pas des textes, mais un « langage » ; et le langage du théâtre ce n’est pas dans les choeurs, mais dans l’espace qu’il se situe. (…)

Au groupe Octobre, on représente des farces qui sont de sanglantes critiques des mœurs et de l’esprit bourgeois. Jacques Prévert a participé au mouvement surréaliste. Cela est visible dans la technique de ses bouffonneries où tout à coup la vie des rêves fait irruption au milieu des redoutables caricatures d’un monde qui, avant de mourir, jette son venin. Dans les farces de Jacques Prévert, l’esprit casanier et lubrique du bourgeois français moderne se trouve cruellement fustigé. (…) Le ménage à trois devient un ménage à six, à douze, à dix-huit, à vingt-quatre, à trente-six, et il y a d’affolantes courses de multiples de trois qui finissent par rougir d’eux-mêmes ; alors arrive un machiniste prolétaire qui jette tout ce joli théâtre au panier.

dans El Nacional, juin 1936 – Trad. Marie Dézon et Philippe Sollers

à voir aussi :

La vie est à nous, très chouette film de Jean Renoir, commande du PC pour les élections législatives de 1936. Dans l’une des saynètes apparaît un groupe de chanteurs/comédiens qui donne un aperçu de ce qu’à pu être le groupe Octobre. Et l’ambiance du café (décor de la saynète) fait un peu penser à La Belle Étoile ! Le film est visible sur le site cinearchives.org et ressort en DVD dans un coffret comportant d’autres films militants de l’époque.

Octobre. Sketchs et chœurs parlés pour le groupe Octobre (1932-1936), Jacques Prévert, Édition d’André Heinrich, 2007.

La suite des lectures :

Mardi 7 juillet : La création du monde et autres business d’Arthur Miller
Samedi 11 juillet : La maladie blanche de Karel Čapek

Infos pratiques :

L’ENTRÉE EST LIBRE ET LA RÉSERVATION INDISPENSABLE AU 01 49 98 39 20
Le masque est requis ainsi que le respect des consignes sanitaires qui
vous seront communiquées.

LA BELLE ÉTOILE, 14 rue Saint-Just, la plaine, Saint-Denis
M° Front Populaire ligne 12
Bus Front Populaire ou Église de la plaine ligne 139-153-239-302-512

Les commentaires sont fermés