Agenda

Oct
3
dim
2021
À contre-courant – dimanche 3 octobre – 15h – Gémenos (13) @ Usine Scop-Ti
Oct 3 @ 15:00
À contre-courant - dimanche 3 octobre - 15h - Gémenos (13) @ Usine Scop-Ti
L’association nationale des Communistes de France a le plaisir de vous convier à sa fête annuelle populaire, militante et solidaire les 2 et 3 octobre 2021 à partir de 10h. Cette deuxième édition aura lieu chez nos camarades de Scop-ti à Gemenos (13).
Au programme ?
Débats :
– OTAN : un risque pour la paix.
– Protection sociale : chômage, retraite, code du travail et j’en pass
Concerts :
– Compagnie Jolie Môme
– Los Fralibos
– Logos Admetos et guests
Des stands :
politiques, syndicaux et associatifs.
Une librairie, des expositions, des délégations internationales, un espace Palestine avec les forces qui luttent pour les droits du peuple palestinien, et la projection du film : Fedayin, le combat de Georges Abdallah
Espace enfants et animations pour libérer les parents !
buvette et restauration prévue sur place.
+ 4ème Édition du Tournois de pétanque Georges Abdallah.
Entrée 10 euros – tarif solidaire 7 euros.
Pour réserver votre billet d’entrée, rien de plus simple !! Suivez ce lien :
Voilà le programme : ACC-FeteANC-2021-Programme
Oct
14
jeu
2021
Débat des Amis du Monde Diplomatique – Comment les talibans ont vaincu l’Occident – jeudi 14 octobre – 19h @ La Belle Étoile
Oct 14 @ 19:00
Débat des Amis du Monde Diplomatique - Comment les talibans ont vaincu l’Occident - jeudi 14 octobre - 19h @ La Belle Étoile

Le jeudi 14 octobre à 19 heures, rencontre avec Gilles Dorronsoro, co-auteur de l’article « Comment les talibans ont vaincu l’Occident » paru dans Le Monde diplomatique de septembre 2021.

Gilles Dorronsoro est chercheur au Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP), université Paris-I, auteur de l’ouvrage Le Gouvernement transnational de l’Afghanistan. Une si prévisible défaite, Karthala, coll. « Recherches internationales », Paris, 2021.

Les images de civils s’agrippant aux avions américains pour quitter Kaboul et des talibans installés dans le bureau présidentiel resteront les symboles d’une guerre ingagnable. La France, engagée au Sahel dans le même genre d’entreprise, devrait en tirer les leçons. Les insurgés afghans sont arrivés au pouvoir au terme d’une campagne-éclair : ils ont su s’implanter dans le pays. Épuisée par des décennies de guerre, la population aspire à la paix, alors que les pays voisins s’apprêtent à négocier. Le bilan humain, financier et démocratique est sans appel.

Rencontre organisée dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Les commentaires sont fermés.