À contre-courant – Collège sans frontière de Maurice Scève – vendredi 27 septembre – Lyon (69)

Quand :
27 septembre 2019 @ 19:30
2019-09-27T19:30:00+02:00
2019-09-27T19:45:00+02:00
Où :
Collège Maurice Sceve
8 rue Louis Thevenet
Lyon 4
Coût :
Entrée soutien
Contact :
Collectif soutien migrants croix-rousse
À contre-courant - Collège sans frontière de Maurice Scève - vendredi 27 septembre - Lyon (69) @ Collège Maurice Sceve

La rue tue : jeunes migrants en danger !
Métropole, Préfecture hors la loi !

Afin d’abriter des jeunes mineurs isolés qui dormaient dans la rue cet été, l’ancien collège Maurice Scève, désaffecté depuis 5 ans, a été réquisitionné en septembre 2018 par des « ouvreurs de squat », la Coordination Urgence Migrants, un collectif de soutien et les jeunes sans-abris eux-mêmes.

Au fil des jours, à cause de la carence des institutions incapables de remplir leur devoir légal de protection et d’hébergement (Métropole pour les mineurs isolés, Préfecture pour les demandeurs d’asile), près de 200 migrants et leurs soutiens ont transformé ce bâtiment en lieu d’accueil d’urgence, en lieu de vie précaire : pas d’eau chaude, chauffage partiel, encadrement humain minimal pour des jeunes qui arrivent épuisés et en détresse.

Après avoir assigné en justice les occupants pour les expulser (sans succès), la Métropole a fourni une aide sommaire et se repose sur l’auto-organisation des jeunes et sur la solidarité citoyenne. Les services en charge vont jusqu’à diriger vers le collège réquisitionné de jeunes arrivants à qui ils sont incapables de trouver un refuge.

Pas question que les institutions s’exonèrent de leurs obligations :
* L’ex collège Maurice-Scève réquisitionné n’est en aucun cas une bonne solution d’hébergement pour des mineurs dans les conditions actuelles. Pas plus que pour quiconque !
* Nous refusons que les faibles moyens qui ont été investis servent de caution à la Métropole et à la Préfecture pour éviter de répondre à leurs obligations légales en ce qui concerne l’accueil des migrants sur leur territoire.
* Il n’y a plus de places au collège, toujours pas de places sur la métropole. Qui peut annoncer à un gone de 15 ans, épuisé, qu’il va devoir dormir encore dans la rue ?
Nos institutions doivent faire cesser leur carence scandaleuse !
Face à l’obligation légale de la Métropole de prise en charge des mineurs isolés, face à l’obligation légale de la Préfecture d’hébergement des demandeurs d’asile, face à l’obligation légale du Rectorat d’assurer la scolarisation des mineurs :

EXIGEONS TOUTES ET TOUS ENSEMBLE :
1- La protection de tous les mineurs isolés par la Métropole, avec un réel accompagnement et le respect de tous leurs droits (hébergement, accès aux soins, scolarisation)
2-La prise en charge rapide de l’éducation des mineurs par le Rectorat
3- La prise en charge des demandeurs d’asile par la Préfecture
4-Que les institutions cessent de se dédouaner de leurs obligations en faisant appel à la solidarité citoyenne pour pallier leurs manquements
La solidarité ne doit pas être prétexte au délitement des services publics !
5- La réquisition ou la mise à disposition des bâtiments vacants pour accueillir tou.te.s les sans-abris !
6- La fin de l’absurde procédure Dublin, dans le respect de la libre circulation des personnes et du choix du pays d’accueil
Réquisitions ! Non aux expulsions ! Un toit pour tous et toutes !

Collectif soutien migrants croix-rousse

Les commentaires sont fermés