Aurillac 2008 – Ni dans le In, ni dans le Off !

AURILLAC « vitrine culturelle »…

AURILLAC « vitrine d’un théâtre rebelle »…

Tu l’as dit bouffi…

Sur plus de 476 troupes présentes sur le festival, 12 compagnies dites « officielles », côté in, sont payées.

Les autres, côté off, jouent gratis…

C’est la loi du marché.

Pour se vendre, il faut s’offrir… sur le trottoir, dans une cour.

Se donner pour se faire acheter… si possible sous les yeux du Grand Proxénète Ministère de la Culture.

Se livrer sous ses plus beaux atours… dans l’espoir d’un contrat, d’un cachet pour survivre…

Puisqu’il faut bien faire le trottoir : Faisons-le.

Mais pas derrière la vitrine du off pour être les faire-valoir d’une manifestation en trompe l’œil.

LIBREMENT !

Car se donner à vous, public, ça nous suffit largement.

Les commentaires sont fermés