15/06/2018 – Le Radeau de la Méduse et autres détournements de statues…

Voici le compte-rendu de l’action interprofessionnelle du 15 juin 2018 au Jardin des Tuileries.

Et rendez-vous le 28 juin pour la manif interprofessionnelle !!!
https://paris.demosphere.eu/rv/63101

« Radeau de la Méduse », un beau jour de juin 2018

Dans l’après-midi du vendredi 15 juin 2018, à l’appel du Comité d’action interprofessionnel, une quarantaine de cheminot-e-s, postier-e-s, gazier-e-s, hospitalier-e-s, étudiant-e-s, lycéen-e-s et salarié-e-s en lutte ont investi le grand bassin du jardin des Tuileries à Paris. À cette occasion, les statues de marbre qui ornent les lieux ont été rebaptisées dans un registre plus conforme au style et aux attentes de la « Start-up nation ».

Un an après l’intronisation au Louvre de son manager en chef Emmanuel Macron, il était temps en effet d’extirper ces vieilles sculptures de leur gangue antique et de les faire entrer de plein pied dans la modernité disruptive.

  • La statue d’Hercule Farnense est ainsi devenue la statue du « Journaliste mis à poil par la loi secret des affaires »
  • Le « Bon Samaritain » s’appelle désormais « Montagnard du col de l’Échelle en flagrant délit de solidarité »
  • « L’Homme et sa Misère » quant à lui « Salarié frappé par la précarité »
  • « Caïn venant de tuer son Frère » remplacé par « Usager face à la destruction des services publics »
  • « Cassandre se mettant sous la protection de Pallas » est devenue « Mère récupérant son fils lycéen après 48h de garde à vue »
  • « Alexandre Le Combattant » remplacé par « La macronie arrache des mains et coûte un bras »
  • « Thésée combattant le Minotaure » changé en « La revanche du cortège de tête »
  • « César » rebaptisé « Ministre de l’intérieur lançant ses troupes sur la ZAD de NDDL »
  • « Le Serment de Spartacus » rebaptisé en « Quelle que soit la répression, nous serons des millions »
  • et la « Comédie » devient « manifestante mise hors d’état de nuire malgré son masque à gaz »

Les nouveaux noms attribués aux statues des Tuileries constituent une réponse à la volonté du gouvernement de briser les services publics, d’amputer les droits des salariés, d’alourdir le flicage des chômeurs, de fragiliser les protections sociales, de détruire le droit d’asile, d’accroître la répression policière et de faire des économies sur le dos des plus pauvres afin de financer les baisses d’impôts consenties aux plus riches.

Un radeau de fortune a par ailleurs été mis à l’eau dans le grand bassin avec, à son bord, des cheminots en lutte munis de fumigènes pour indiquer que nous ne nous laisserons pas couler par le fond.

Voir la vidéo souvenir : https://www.facebook.com/lafeteamacron/videos/2078009832466439/

Les commentaires sont fermés